She's got a ticket to ride

04.08.2018

 

 

 

C’était l’été. Y avait du monde un peu partout. L’air de la mer, le sable, les arbres qui étirent leurs branches pour masquer leur tronc du soleil. 

C’était la chaleur. Les bikinis. L’odeur de monoï. Le goût caramel cacahuète des chichi-chouchous. Du sable entre les doigts de pied, et des parasols oranges et vert pomme.

Elle était bronzée pas partout, les lèvres roses et fraîches. Son petit cul mouillé par la mer qui se dandinait sur la F.M. Je faisais genre de rien. Les yeux derrière mes lunettes noires. Une main oubliée dans mes cheveux, pour faire diversion. Genre.

Y a eu un appel à jouer au volley qui a fait s’envoler tous les copains, toutes les copines. On s’est retrouvé. Elle et moi. Juste là.

Elle est venu me déloger de ma serviette, elle m’a attiré sur la sienne. Une couche bleu ciel, avec des fleurs de cerisier rose joue de jeune fille. Y avait son petit visage au milieu de tous ces pétales. C’était pas mal beau. Ouais. Vraiment pas mal beau.

Ses doigts dans mes cheveux. Mes cuisses entre les siennes. Des yeux mi-clos. Des langues qui font connaissance. En silence. 

Puis ma tête sur son buste. Les battements de son cœur. Le ciel. Les cerisiers. Et là-bas, tout là-bas. Le grondement de l’Océan.

De l’Océan.

Please reload

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey

© 2017 tous droits réservés à La Marquise de Carabas et sa Suite.