Rechercher

Aube

La nuit je suis malade de dormir. Un combat obscur et inquiétant s'installe entre moi et mes ténèbres. Tout y est plus sombre et plus intense. Mes yeux contemplent les errances de mon cœur dans les froides cavités des blessures et des violences passées, présentes et à venir, toutes en ligne, prêtes à fondre sur moi. Tour à tour victorieuse et acculée. L'aube me cueille enroulée autour de mon ventre palpitant de peur et d'épuisement. Seule sur l'esquif légère de ma survie, je suis rejetée par les batailles de mon inconscient tourmenté, étalée sur la grève du réveil, cherchant à grand renfort de respiration la lumière qui tarde à se lever dans le ciel. Je suis un nourrisson sur le point de naître, qui déjà cherche nourriture au sein clair et chaud. Que l'on me donne du soleil la nuit, que l'on me donne cet allié face aux ombres rampantes, qu'il soit éclatant et brûlant, laissant à peine fugitive la brise de mes doutes. Qu'il m'habille d'une armure de conviction éclatante, quand tout le reste m'inflige genou à terre. Qu'il me pousse à la glorieuse, insolente certitude face aux glapissements ridicules des sous bois lointains des vieilles trahisons et des défaites passagères. Qu'enfin le sommeil profond soit ma guérison.

0 vue

© 2017 tous droits réservés à La Marquise de Carabas et sa Suite.

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey